Search

Émile Boutmy, la bourse d’excellence de Sciences Po domptée par Venus Aves

Originaire de Philippines, Venus a décroché la bourse d’excellence Émile Boutmy de Sciences Po, l’une des meilleures universités au monde, pour un Master en Droits de l’Homme et Action Humanitaire. L’occasion pour la jeune activiste d’apprendre auprès des meilleurs afin de mieux défendre sa communauté.

Lumière sur cet esprit vif et sensible et sur la bourse d’excellence Émile Boutmy dont elle est l’heureuse lauréate.

Bonjour, Venus. Pouvons-nous mieux vous connaître ?

Je m’appelle Venus Aves. J’ai 22 ans, et je suis une femme transgenre des Philippines. Titulaire d’une licence en Études anglaises, obtenue avec mention très bien à l’Université de Diliman, je vais faire un Master en Droits de l’Homme et Action Humanitaire à Sciences Po cette année.

Pourtant membre du prestigieux Phi Kappa Phi, vous quittez votre pays et les possibilités d’études aux USA, pour la France. Pourquoi cette décision ?

Pour le programme de Master que je souhaitais faire, Sciences Po est l’une des meilleures universités au monde. Le cadre d’excellence qu’elle offre m’a également beaucoup plu. C’est donc tout naturellement que j’y ai postulé. Et heureusement, j’ai été retenue malgré la sélection qui y est particulièrement rude.

Je suis également reconnaissante de ma sélection dans le programme de bourse d’excellence Émile Boutmy

Quel effet cela fait-il d’être lauréat d’une bourse d’excellence telle que Émile Boutmy, dans l’une des universités les plus prestigieuses d’Europe ?

C’est extraordinaire d’avoir l’opportunité d’étudier dans une si grande institution grâce à une bourse, notamment la bourse d’excellence Émile Boutmy.

Toutefois, si mon parcours académique a vraiment aidé ma candidature, je pense que c’est mon expérience dans la défense des droits de l’homme en tant que militante LGBTQIA+ aux Philippines qui a scellé l’affaire.

J’espère vraiment qu’à l’avenir, tous les jeunes, en particulier ceux issus du tiers-monde et des milieux marginalisés, auront droit à une éducation de qualité, pertinente et accessible.

Quelle a été votre expérience, de la candidature à l’obtention de la bourse d’excellence Émile Boutmy ?

Sciences Po fait un travail formidable en intégrant la bourse d’excellence Émile Boutmy en licence et en master pour ses programmes d’études. Il a été relativement plus facile de mettre en place ma candidature grâce à cela. L’attente des résultats, en revanche, a été la partie la plus difficile.

Je savais à quel point le concours était compétitif, alors quand j’ai été mis sur la liste d’attente, j’ai vraiment cru que c’était la fin. Je ne pouvais pas me permettre de suivre le programme sans soutien financier.

Heureusement, moins de deux semaines plus tard, j’ai appris que j’avais obtenu la bourse d’excellence Émile Boutmy. Cela a renforcé ma détermination à poursuivre ce master et à y réussir.

L’obtention de la bourse a renforcé ma détermination à poursuivre ce master et à y réussir.

Quels sont les avantages d’être boursier Émile Boutmy ?

Les lauréats de la bourse d’excellence Émile Boutmy ont droit à une déduction de 12 200 € sur les frais de scolarité et ont un accès prioritaire aux logements étudiants.

Ils sont également mis en relation avec les partenaires privés de l’université. Il s’agit de grandes entreprises comme L’Oréal, Total, la RATP ou encore BNP Paribas.

Selon vous, quel est le moyen le plus efficace de bénéficier de la bourse Émile Boutmy ?

Je pense que la première étape est d’abord de réussir son admission à Sciences Po. Il faut pour cela obtenir de très bonnes notes et solliciter un programme en adéquation avec son parcours antérieur. Cela permet en effet d’être cohérent dans sa demande.

L’appartenance à des associations d’aide ou de défense des droits de quelques franges de la société est par ailleurs d’une aide notable. Et si en plus, le candidat a déjà travaillé en entreprise ou avec des ONG, il accroit ses chances d’être sélectionné.

Il lui revient alors d’être convaincant dans sa lettre de motivation, de bien établir son dossier. Ce dernier doit être étayé de lettres, de recommandation, de bulletins de notes, de certificats de langues, etc. Par ailleurs, il est utile de veiller à fournir un dossier complet, et dans le délai convenu, afin de ne pas essuyer un refus.

Il faut ensuite demander la bourse après admission, car elle n’est pas systématiquement offerte. Pour le reste, je pense qu’il faut se référer aux critères d’éligibilité à la bourse d’excellence Émile Boutmy, à trouver sur cette page.

Le fait de demander une bourse étrangère constitue-t-il un reniement de sa patrie ?

Non. La connaissance est universelle et doit être obtenue à tout prix. Certes en quantité, mais davantage en qualité, dans un cadre d’excellence et d’émulation. Or, à l’heure actuelle, très peu de pays du tiers-monde offrent des formations de grande valeur.

Pour aider au développement de nos pays, nous n’avons d’autres choix que d’aller là où l’excellence n’est freinée ni par le manque d’infrastructures ni par la qualité des enseignements. Et si à côté, nous bénéficions de bourses d’études de l’enseignement supérieur, cela n’est qu’avantageux.

De plus, pour les étudiants issus de pays du tiers-monde ou d’anciennes colonies, je pense qu’il est normal que nous ayons accès à des ressources qui nous ont été refusées.

En quoi les programmes de bourses d’études pour les étudiants internationaux peuvent-ils contribuer au développement des pays des bénéficiaires ?

En renforçant leurs capacités et en leur donnant accès à des ressources et à des réseaux essentiels, les programmes de bourses mettent les étudiants exceptionnels en meilleure position pour mener divers efforts en faveur du développement de leur pays d’origine.

Dans mon cas, je pense que ma formation aux droits de l’homme à Sciences Po me permettra de défendre plus vigoureusement et plus efficacement les droits des LGBTQIA+ aux Philippines et dans la région.

Venus Aves SOGIIEEquality
Venus Aves pour l’excellence

Pensez-vous qu’exceller dans les études est encore utile aujourd’hui ?

Bien sûr. Atteindre l’excellence académique ou obtenir un diplôme n’est peut-être plus l’alpha et l’oméga, et ce, à juste titre. Cependant, cela ouvre encore beaucoup de portes. Les jeunes qui ont la disposition et l’intérêt d’entrer et d’exceller dans le monde universitaire devraient le faire. D’autant plus qu’il existe une panoplie de bourses d’excellence de l’enseignement supérieur qui récompensent leurs efforts à l’instar de la bourse d’excellence Émile Boutmy. On peut citer entre autres :

Avec la mode des start-ups, une prétendue intelligence académique est décriée. Réussir ses études, est-ce échouer d’avance sur le marché de l’emploi ?

Certainement pas. Dans l’entrepreneuriat, les personnes à l’origine de certaines des start-ups les plus prospères de l’histoire sont nombreuses à avoir un excellent parcours scolaire.

De même, les entreprises priorisent les étudiants qui ont les meilleurs backgrounds. Et nombreux sont les boursiers qui travaillent dans les plus grandes entreprises.

L’excellence académique n’est jamais un handicap sur le marché du travail. Ce n’est simplement pas la seule chose dont on a besoin pour réussir. Je pense qu’il faut surtout identifier un problème et y apporter une solution. Impacter, c’est aider sa communauté à grandir.

Comment voyez-vous l’avenir et ses défis ?

Je suis assez optimiste pour affronter l’avenir. Alors que les crises et les inégalités s’aggravent à gauche et à droite, les mouvements progressistes dans le monde, dont beaucoup sont menés par des jeunes, me donnent l’espoir et le courage dont j’ai besoin pour continuer à me battre pour un monde juste pour tous.

Merci, Vénus, d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions. Quel est votre mot de la fin ?

Je vous remercie pour l’occasion que vous m’avez offerte de parler de moi et de la bourse de Science Po. Ma prière est que cela aide et inspire d’autres personnes à poursuivre leur scolarité grâce à des bourses d’études comme la bourse d’excellence Émile Boutmy, à croire en leurs combats, et surtout à réussir dans leurs études.

2 réflexions sur “Émile Boutmy, la bourse d’excellence de Sciences Po domptée par Venus Aves”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut